BONJOUR ET BIENVENUE SUR LE BLOG GABFLE !




Vous apprenez le français et vous voulez progresser ?

Ce blog est fait pour vous !

Sur GABFLE, il y a des interviews authentiques de personnes francophones, à écouter ou à lire,
des exercices, des remarques de grammaire, de vocabulaire, de prononciation.

Testez ce blog, et laissez des commentaires, ou contactez-moi :



À bientôt !






dimanche 11 décembre 2011

DOCUMENT AUDIO pour le niveau B1+ (Élodie) :





Élodie part aux États-Unis !


Élodie a 26 ans, elle est française et originaire de la région de Tours. Comme elle est prof de français langue étrangère, elle a déjà travaillé dans plusieurs pays étrangers. Sa nouvelle destination ? Chicago aux États-Unis, pour enseigner le français dans une école.








DOCUMENT AUDIO (3 minutes 57) :
Tout d’abord, je vous propose d’écouter l'interview une première fois, sans faire l’exercice, pour comprendre globalement l’interview.



Puis, avant d’écouter de nouveau l’interview, vous pouvez lire ces questions qui vous indiquent quelles informations vous allez devoir comprendre.


1/ Élodie part très bientôt. Dans quel état d’esprit est-elle ?
2/ Depuis combien de temps sait-elle qu’elle va partir ?
3/ Quelles démarches elle a dû faire d’abord ?
4/ Qui a commencé à faire sa demande de visa ?
5/ Elle dit qu’elle a signé quelque chose. Qu’est-ce que c’était ?
6/ Qu’est-ce qui était le plus difficile à l’Ambassade ?
7/ À quoi fallait-il être attentif à l’ambassade ?
8/ Où va-t-elle loger au début ?
9/ Que doit-elle faire la première semaine, avant le week-end ?
10/ Pourquoi se sent-elle assez stressée ?
11/ Qu’est-ce qui la rassure ?
12/ Combien de temps restera-t-elle là-bas ?




Écoutez ensuite de nouveau l’interview. Vous pouvez faire le quizz ci-dessous en même temps.





QUIZZ :
Et maintenant, pour chaque question, choisissez la réponse correcte.





Service offert par Quizz.biz






Image publiée avec l’aimable autorisation d’Elene. Consultez absolument son blog Au fil d’Elene avec plein d'illustrations et de petites histoires !
Cette chouette image est un clin d’œil à Élodie, qui n’est pas enceinte je crois MAIS qui adore les chaussures ! ;-)






















TRANSCRIPTION :
Lisez enfin la transcription de l’interview et les remarques pour mieux comprendre comment Élodie s’exprime.

Gabrielle : Élodie, tu as un grand projet dans ta vie en ce moment dans ta vie. Est-ce que tu pourrais nous le raconter ?
Élodie : Oui, alors, eh bien dans 5 jours (1) maintenant, je pars enseigner le français (a) aux États-Unis. Je pars à Chicago et, et voilà, je suis très impatiente d’y être, parce que ça fait déjà plusieurs mois que (2) je sais que je dois partir mais je ne pouvais pas partir tout de suite, il y avait beaucoup de démarches à faire, beaucoup de papiers à remplir donc j’ai dû attendre un peu.
Gabrielle : Et justement, quelles démarches (b) est-ce que tu as dû faire ?
Élodie : Alors tout d’abord, j’ai dû trouver un emploi (c) parce qu’il faut savoir que pour avoir un visa de travail, c’est l’employeur (d), c’est la personne qui nous emploie, l’école, qui doit demander à l’État, on va dire, de commencer les démarches de visa, donc de, de mettre en route tout ce système. Donc c’est l’employeur qui commence tout, et nous ensuite, on a des papiers à remplir, ensuite, il faut aller à l’ambassade des États-Unis, pour mon cas, et on doit encore remplir d’autres papiers, donner des photos, signer des contrats de travail et on obtient, à la fin, après de nombreuses choses à faire, ce petit papier collé sur notre passeport et on a le droit d’aller travailler aux États-Unis.
Gabrielle : D’accord, très bien, et c’était comment de faire toutes ces formalités, pas trop énervant, pas trop fatigant ?
Élodie : C’était bien expliqué, ça va. Le plus énervant, c’était le temps d’attente à l’ambassade, j’ai passé toute la matinée à attendre avec mon petit papier avec un numéro dessus, mon petit ticket dans la main, à attendre que mon numéro s’affiche et il ne fallait surtout pas louper (e), manquer, quant on m’appelait parce que sinon, je devais attendre la fin de la matinée pour ensuite pouvoir enfin avoir mes papiers, donc il fallait être très attentif et je surveillais chaque seconde si mon numéro s’affichait.
Gabrielle : D’accord, mais tu es patiente, donc ça va !
Élodie : J’ai essayé d’être patiente, oui, oui.
Gabrielle : Et alors, en arrivant là-bas, aux États-Unis, tu as aussi des choses à faire, pour te loger, etc.
Élodie : Oui, alors, j’ai de la chance parce que j’arrive et mon employeur a réservé deux semaines d’hôtel pour moi, mais dès le lundi (3), je dois aller visiter l’école, après, j’ai toute la semaine pour me trouver un appartement. Le vendredi (4), j’ai une visite médicale avec différents tests pour prouver que je suis en bonne santé, je crois. Et puis, j’ai le week-end, et le lundi suivant (5) une formation, et le mardi, enfin, je peux commencer mon travail.
Gabrielle : D’accord.
Élodie : Donc le planning est bien chargé.
Gabrielle : Oui, je vois, je vois.
Élodie : Ouais, ouais, ouais.
Gabrielle : Et tu te sens comment avant de partir ?
Élodie : Ouh la ! Je ne sais pas trop. Je suis assez stressée. Pas pour les choses que j’ai à faire là-bas. Mais pour les… oui, pour dire au revoir aux gens que j’aime…
Gabrielle : Ici ?
Élodie : Oui, ici, en France. Et pour essayer de tout régler avant de partir, tant les papiers que certaines situations, que les bagages, que… Voilà. Donc c’est plutôt… C’est pas du mauvais stress mais c’est un petit peu fatigant. C’est un petit peu fatigant mais je sais que je vais faire ce que j’aime donc il n’y a pas de problème. Je suis déjà partie avant donc, je sais comment faire. Voilà.
Gabrielle : Et tu pars 3 ans (6) ?
Élodie : Voilà. Je pars 3 ans, oui, effectivement (f), le temps de la durée du visa de travail
Gabrielle : Très bien, ben, il me reste à te souhaiter bon courage, bonne chance pour tout.
Élodie : Merci, j’espère que ça va aller mais je ne suis pas inquiète, je suis confiante (g).
Gabrielle : Très bien. Salut !
Élodie : Salut !


Remarques de grammaire :
1) Dans 5 jours :
« dans » indique un moment dans la futur. Si on est lundi, « dans 5 jours », c’est samedi ! On peut dire « dans 5 minutes », « dans 10 ans », peu importe à quel moment du futur, c’est dans qu’on utilise !
2) Ça fait… que = depuis (s’utilise avec le présent, et parfois l’imparfait quand on raconte une histoire). « Ça fait une semaine qu’Élodie est aux États-Unis » = « Élodie est aux États-Unis depuis une semaine ». Ou aussi : « Il y a une semaine qu’Élodie est aux États-Unis ». Ces 3 expressions indiquent une durée qui continue dans le présent.
3) Dès le lundi = « à partir du lundi » (sans attendre).On dit aussi « dès que », exemple : « Dès que j’arriverai, je te téléphonerai (je n’attendrai pas) ».
4) Le vendredi, le mardi… : on utilise « le » avec les jours de la semaine :
- quand c’est une habitude (« le vendredi, je travaille » = tous les vendredis / chaque vendredi).
- ou comme ici, quand on parle d’un jour qui n’est pas le jour d’avant ou le jour d’après. Exemple : dans un mois, je pars à Chicago. J’arrive un lundi. Le mardi, je commence le travail.
Mais quand c’est ce jour est la semaine avant ou la semaine après, on dit seulement « vendredi », « lundi », etc. Exemple : « Demain, c’est le week-end. Dimanche, je vais aller faire un jogging ».
5) Le lundi suivant = « le lundi d’après ». Le lundi précédent =, « le lundi d’avant ».
6) Je pars 3 ans = « Je pars pour 3 ans » (pour indique une durée prévue, programmée).


Remarques de vocabulaire :
a) Enseigner le français =
travailler comme professeur de français. Un « enseignant » = un professeur.
b) Des démarches = des formalités (faire faire des papiers, faire des demandes officielles, etc.)
c) Un emploi = un travail.
d) Un employeur = quelqu’un qui donne du travail. C’est plus officiel que de dire « mon chef », « mon entreprise ».
e) Louper = manquer (en français un peu familier).
f) Effectivement = « en effet » = « c’est exact ».
g) Je suis confiant(e) = j’ai confiance.



7 commentaires:

MCM a dit…

Je passe vous laisser juste mes meilleurs voeux pour l'année qui va commencer. Sachez que j'admire votre travail, que je trouve superbe. Joyeux Noël!

Gabrielle Chort a dit…

Merci MCM pour ce très gentil commentaire. Je vous souhaite à mon tour de très bonnes fêtes !
Gabrielle

alouette a dit…

Je suis etudiante polonaise et j'adore ton blog! Il m'aide vraiment a etudier le francais. Merci beaucoup!

Gabrielle Chort a dit…

Merci Alouette (joli pseudo d'ailleurs...), c'est sympa de laisser un petit mot comme ça. Bonne continuation ! Gabrielle

Daniel Dav a dit…

Bonjour!
Je veux savoir si vous pourriez m’aider avec un exercice que j’ai dans mon livre. il s’agit de la colocation des pronoms compléments( me te se nous vous se le la les lui leur y en etc) L’exercice me demande de répondre aux questions avec deux pronoms.
Ex. Vous laissez les clés à la concierge? - Oui ...... tous les matis. J’ai répondu Oui, je se les laisse tous les matins. Mais je ne sais pas si c’est correct. Est-ce que vous pourriez me dire?

Merci beaucoup d’avance!

Gabrielle Chort a dit…

Bonjour Daniel,

Tout d'abord, je dirais que "se" n'est pas exactement un pronom complément, mais plutôt un pronom réfléchi (exemple d'utilisation : SE LEVER : Je ME lève / Elle SE lève).

Et quant à votre question, je vous fais une explication avec un autre exemple.

"Tu donnes le document à ton étudiant ?"

-"le document" = le complément direct, introduit par l'article "le", sans préposition "à".

-"à ton étudiant" = le complément indirect, introduit par la préposition "à".

Pour ne pas répéter un complément direct, on utilise les pronoms directs : me/m' - te/t' - le/la/l' - nous - vous - les (masculin + féminin).

Pour ne pas répéter un complément indirect, on utilise les pronosm indirects : me/m' - te/t' - lui (masculin + féminin) - nous - vous - leur (sans "s", masculin + féminin).

Donc pour revenir à ma question d'exemple :

"Tu donnes le document à ton étudiant ?"
=> Oui, je le lui donne.
ou :
=> Non, je ne le lui donne pas.

Avec ça, vous pourrez répondre à la question de votre exercice !

Bon courage.

Gabrielle

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour cette leçon. Je viens decouvrir votre blog. Je pense qu'il m'aidera.

Barış