BONJOUR ET BIENVENUE SUR LE BLOG GABFLE !




Vous apprenez le français et vous voulez progresser ?

Ce blog est fait pour vous !

Sur GABFLE, il y a des interviews authentiques de personnes francophones, à écouter ou à lire,
des exercices, des remarques de grammaire, de vocabulaire, de prononciation.

Testez ce blog, et laissez des commentaires, ou contactez-moi :



À bientôt !






dimanche 27 juillet 2008

DOCUMENT AUDIO pour le niveau B1 (Marija) :

Marija parle d’un projet écologique à Saint-Étienne !




Il y a quelques mois, j’ai interviewé Marija. Elle vient de Lettonie, elle a 29 ans, elle parle couramment français et elle connaît très bien Saint-Étienne. Écoutez-la parler d’un projet écologique original…


La place de l'hôtel de ville à Saint-Étienne.




DOCUMENT AUDIO :
Voici les informations que vous devez entendre dans le document.
1) Que fait Marija à Saint-Étienne ?
2) Où fait-elle son stage ?
3) Quel est l’objectif principal de Terre d’échanges ?
4) Quelle est la particularité du projet sur lequel Marija travaille ?
5) Quelles sont les réalisations de Terre d’échanges liées à l’agriculture ?
6) Quels sont les autres projets de Terre d’échanges ?


Écoutez le document.


EXERCICE :
Choisissez les réponses correctes.

 







TRANSCRIPTION :
Après l'exercice, lisez la transcription et les remarques pour apprendre plus de choses.
Gab : Marija, tu habites à Saint-Étienne (a) pour le moment, euh*, tu peux nous expliquer pourquoi ?
Marija : Ben oui, je suis** à Saint-Étienne pour une année et je fais mes études de communication en Master (b) professionnel de communication… là-bas.
Gab : Et alors, euh… dans le cadre de ce Master, tu vas faire un stage, j’ai cru comprendre.
Marija : Oui, voilà. Donc, c’est un Master professionnel et c’est pour ça que j’avais les (sic : des) cours pendant le premier semestre et maintenant, le deuxième semestre, c’est le stage que je fais dans une association (c) qui s’appelle « Terre d’échange (d) » et… c’est un stage de cinq mois qui… que j’ai commencé en janvier, donc que je vais continuer jusqu’à début juin.
Gab : D’accord. Et c’est quoi, les objectifs de cette association ?
Marija : Ben l’association, euh, l’objectif principal, c’est la création de (sic : d’un) « éco quartier ». En fait, euh… (un) « éco quartier », euh… ou (un) « éco village », ailleurs, souvent ce sont les (sic : des) constructions neufs (sic : neuves) donc c’est les (sic : ce sont des) quartiers qui sont construits à nouveau avec les (sic : des) matériaux écologiques, tandis que (1) là, c’est un peu différent, c’est le (sic : un) quartier qui existe déjà. Donc l’association, elle est… s’est installée dans ce quartier de la ville de Saint-Étienne et on a dit qu’on va faire un « éco quartier », par les (sic : des) pratiques écologiques, par les petits gestes écologiques des gens au quotidien. Donc c’est un « éco quartier » un peu original.
Gab : Et qu’est-ce qu’ils ont déjà réalisé par exemple ?
Marija : Ben par exemple, euh… le premier, un des premiers projets, euh… réalisés de (sic : par) l’association, c’est mettre en place un circuit court qui est « AMAP (e) ». Donc « AMAP », c’est « association de maintien d’agriculture paysanne (2) », en fait, c’est une possibilité pour euh…les gens de la ville d’acheter les légumes des producteurs donc des, des gens qui travaillent dans la ferme à côté, euh…, dans la région, donc ça veut dire… de ne pas faire les courses dans les grandes surfaces (3), supermarchés, où on ne sait pas d’où viennent les légumes, comment ils étaient, ils étaient cultivés mais de l’acheter auprès des gens de son région, de SA région, donc en fait le circuit court et en plus, on voit le producteur, souvent on peut aller dans la ferme, on peut, on peut voir où ces légumes ils étaient cultivés, comment ça se fait, de connaître les personnes. En fait, c’est aussi les directions, euh, une RELATION directe avec les personnes. Et les gens, ils peuvent commander, euh…, des paniers (4), un panier petit ou plus grand, par semaine, et c’est un engagement pour quatre mois dans, dans, dans, dans ce cas-là. Donc les gens, ils fassent, ils FONT une commande comme ça en avance, donc ils viennent toutes les semaines chercher leur panier de légumes de saison.
Gab : Ah ouais***, d’accord. Et il y a**** d’autres projets qui vont être développés ?
Marija : Ouais***, il y a****, il y en a beaucoup, hein***** ! Parce que…
Gab : Par exemple ?
Marija : Ben il y a par exemple le, le projet de vélos, donc où l’association elle travaille avec la ville de Saint-Étienne pour euh… mettre en place les (sic : des) vélos en location et aussi donc le rôle de l’association, c’est l’étude, le conseil pour améliorer les pistes, pour voir que, que, que c’est le (sic : un) système qui fonctionne. Euh…, sinon, par exemple, il y a un autre projet de « SEL (f) », de système d’échange de temps. En fait, c’est pareil que…, ben, souvent, c’est pas euh… dans la vie de tous les jours, c’est, c’est, la logique, c’est qu’on peut acheter quelque chose. Ou les services, c’est toujours payant. Tandis que là, on se dit que les gens, ils peuvent aider (sic : s’aider) l’un l’autre, ou… Déjà, les choses qu’ils peuvent échanger, c’est leur temps. C’est en fait la seule chose qui leur appartient (5) vraiment. Et du coup, c’est les services qu’on peut faire l’un à l’autre (sic : se rendre l’un l’autre). Moi, je peux te donner des cours (6) de, euh… de piano, toi tu peux aller faire les courses (7) à une dame âgée qui habite à côté de toi, et une dame âgée peut…, elle peut apprendre quelques mots en français à un enfant, euh, de ses amis qui ne parle pas bien. Voilà. Et c’est, oui, c’est pareil, c’est, il s’agit de relations entre les gens, d’entraide (8).









Remarques de prononciation :
* Euh : quand on cherche ses mots, on dit « euh »… Ce n’est pas un mot mais une chose qu’on répète beaucoup !
** Je suis : Marija, comme la plupart des francophones, prononce « chui » !
*** Ouais = la forme non-standard de « oui ».
**** Il y a : très souvent, on prononce cette expression « y’a », on oublie le « il »… C’est une habitude !
***** Hein : ce n’est pas un mot mais un son. On peut l’utiliser (comme ici) pour dire « n’est-ce pas ». Dans d’autres cas, on l’utilise pour faire répéter quelqu’un, mais ce n’est pas très poli (tout comme « Quoi ? ») : si vous n’avez pas bien compris quelqu’un, dites plutôt « Comment ? », c’est mieux).

Remarques de grammaire et de vocabulaire :
Parfois, dans cette interview, Marija a pu faire de petites approximations en français. Dans ces cas-là, j’ai souligné les mots et noté « sic » (‘’ainsi’’ en latin) puis j’ai écrit les mots plus adaptés. Vous le savez bien, quand on parle dans une langue étrangère, on fait à l’oral de petites erreurs qu’on ne ferait pas à l’écrit ! Mais souvent, Marija se corrige tout de suite toute seule !
1) Tandis que = alors que (pour exprimer une opposition).
2) Paysan, paysanne = lié à l’agriculture. Un paysan = un agriculteur, une paysanne = une agricultrice. Longtemps, ce mot a été jugé négatif mais depuis quelques années, certains agriculteurs essaient de le réhabiliter, en particulier grâce à l’action de la « confédération paysanne », un syndicat agricole très actif qui s’est beaucoup développé dernièrement. C’est maintenant le second syndicat agricole en France. Vous avez peut-être entendu parler de son ancien leader, José Bové. Si ce sujet vous intéresse, consultez leur site : http://www.confederationpaysanne.fr/.
3) une grande surface = un supermarché.
4) un panier : si vous partez en vacances, vous prenez une valise ou un sac à dos, si vous allez au marché, vous prenez un panier pour mettre vos achats !
5) la seule chose qui leur appartient : avec cette structure de phrase « le seul / la seule qui / que + verbe », on met aussi souvent le verbe au subjonctif. Mais cette règle n’est pas toujours respectée.
6) donner des cours = enseigner.
7) faire les courses = faire des achats, aller acheter des choses (en particulier pour manger ou cuisiner).
8) l’entraide = l’aide mutuelle, l’aide réciproque.

Remarques culturelles :
a) Saint-Étienne est une ville à découvrir absolument. Si vous n’avez pas la chance de pouvoir y aller, vous pouvez quand même consulter le site Internet de la ville : http://www.saint-etienne.fr/ ou bien celui de l’office du tourisme : http://www.tourisme-st-etienne.com/ !
b) Un Master : en France, les universités ont à présent adopté le système européen « LMD », c’est-à-dire Licence / Master / Doctorat. Marija a donc fait un Master pour obtenir un diplôme « bac + 5 »).
c) Une association : il existe beaucoup d’associations en France : plus d’un million ! C’est un vrai phénomène de société ! Si vous êtes au minimum deux personnes à partager une même passion (que ce soit le théâtre amateur en vue de faire des spectacles, la protection des oiseaux sauvages, l’organisation d’un spectacle, la dégustation de vin, la politique, etc. !), vous pouvez (sans que ce soit obligatoire) obtenir un statut officiel qui facilite la vie de votre association. La majorité des associations ont le statut « association loi de 1901 ». Avant 1901, il était très difficile de se regrouper ou d’obtenir une autorisation pour se regrouper. C’était très strict. La loi de 1901 marque un très grand changement, donne beaucoup plus de libertés. Mais le but d’une association ne doit pas être d’enrichir un ou l’autre de ses membres : on parle d’ « associations à but non lucratif ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l'encyclopédie Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Association_loi_1901 !
d) Terre d’échange : pour les contacter : Association Terre d'Echanges, 10, rue Pierre Termier / 42000 Saint-Étienne / 04 77 38 72 32 / 06 79 04 42 54. Et vous pouvez aussi consulter leur site Internet !
e) Une AMAP : comme l’indique Marija, les Associations pour le Maintien d’une Agriculture paysanne, se développent de plus en plus en France. Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site http://alliancepec.free.fr/Webamap/index.php où il y a beaucoup d’informations pratiques.
f) Un SEL = un système d’échange local, de temps, de service, comme l’explique Marija. Vous trouverez plus d’informations sur http://selidaire.org/spip/ !

2 commentaires:

koliba koliba a dit…

merci

Gabrielle Chort a dit…


Je vous en prie, Koliba Koliba ! :)

Gabrielle