BONJOUR ET BIENVENUE SUR LE BLOG GABFLE !




Vous apprenez le français et vous voulez progresser ?

Ce blog est fait pour vous !

Sur GABFLE, il y a des interviews authentiques de personnes francophones, à écouter ou à lire,
des exercices, des remarques de grammaire, de vocabulaire, de prononciation.

Testez ce blog, et laissez des commentaires, ou contactez-moi :



À bientôt !






dimanche 17 août 2008

DOCUMENT AUDIO pour le niveau A2 (Marie-Thérèse) :

Marie-Thérèse parle de sa famille !




Marie-Thérèse habite dans le Sud-ouest de la France, entre Bordeaux et Bergerac. Elle est maintenant retraitée. Elle est grand-mère mais aussi arrière-grand-mère ! Elle a accepté de me raconter un peu sa vie.






DOCUMENT AUDIO :
Voici les informations que vous devez entendre dans le document.
1) Quel âge a Marie-Thérèse actuellement ?
2) Quelle était sa profession ?
3) À quel âge s’est-elle mariée ? Combien a-t-elle d’enfants ?
4) Pourquoi est-ce qu’elle a eu beaucoup d’enfants ?
5) Où est-ce que ses enfants sont nés ?
6) Comment chauffait-elle l’eau pour stériliser les biberons par exemple ?
7) Comment était la vie pour elle ?

8) Quand est-ce qu’elle a eu le gaz ? Pour elle, que représentait le gaz ?
9) Comment était sa première machine à laver le linge (les vêtements, etc.) ? En quelle année est-ce qu’elle l’a eue ?
10) Que dit-elle sur la première télévision de la famille ?

Écoutez le document.




EXERCICE :
Choisissez les réponses correctes.


Service offert par Quizz.biz













TRANSCRIPTION :
Après
l'exercice, lisez la transcription et les remarques pour apprendre le vocabulaire et comprendre les prononciations. Mais ce n’est pas possible de comprendre tous les petits détails… Essayez de comprendre les idées générales, c’est le plus important.
Gab : Bonjour Mémé (a), tu (a) peux te présenter ?
Marie-Thérèse :
Je m’appelle Marie-Thérèse, j’ai… je vais avoir (1) 79 ans. Et… je suis du milieu agricole, d’un milieu paysan (b), parce que… quand nous étions jeunes, on parlait de « paysans », on ne parlait pas d’« agriculteurs » ! [rires] Et je me suis mariée à 18 ans. J’ai eu 6 enfants. Euh*, à ce moment-là (2), nous étions très heureux, c’est ce que nous désirions, c’était après la guerre (c), on était vraiment décidés quand nous nous sommes mariés à avoir beaucoup d’enfants. Nous avions fait des projets mais, les… à ce moment-là, on accouchait (3) à la maison et c’était vraiment… nous n’avions pas de confort du tout (4), nous avions qu’une… le feu de cheminée pour stériliser le linge, pour stériliser les biberons (5) mais c’était très agréable, c’était autre chose, je pense que de… d’accoucher à la maternité. C’était familial, c’était…c’était quelquefois pas très amusant… mais… c’était en famille que ça se passait et…
Gab :
Et alors, la vie après, avec six enfants, j’imagine que c’était pas de tout repos (6)
Marie-Thérèse :
Oui mais ils ne sont pas nés tous ensemble ! [rires]
Gab :
Heureusement !
Marie-Thérèse :
Et… l’un après l’autre mais ils ont été très rapprochés, ils sont venus quatre en quatre ans. Mais c’est… nous étions jeunes, il y avait des jours où c’était très dur (7), d’autres où nous avions beaucoup de bonheur et... ils ont été… ils ont vécu (8) eux aussi avec… dans cette simplicité et dans ce manque de confort (9), voilà, et c’est venu petit à petit (10). Nous avons découvert le… par exemple, le gaz en 1950, deux ronds de gaz. Alors, là, c’était le bonheur parce que… on pouvait faire chauffer l’eau pour le… stéri… stériliser les biberons, puisque le quatrième venait de naître (11)… non, le troisième venait de naître. Et, ensuite, ç’a été quand même, petit à petit, quoi**, le… on a eu la machine à laver le linge, mais alors une machine toute simple, avec deux rouleaux, il fallait faire… euh, en 1955, peut-être, en par-là (12) !
Gab :
Et vous avez eu même la télévision, assez tôt…
Marie-Thérèse :
La télévision, nous l’avons eue en… dans les années 60 (13)… On l’avait louée, parce qu’on pouvait pas la payer, on… on n’avait pas assez… suffisamment de revenus (14) ! Mais ç’a été, ç’a été notre vie ! Voilà ! [rires]
Gab :
Merci.
Marie-Thérèse :
[rires]
Remarques culturelles :
a)
Il pourra vous sembler bizarre que je tutoie (que je dise « tu ») à Marie-Thérèse, vu son âge. Mais en fait, il s’agit de ma grand-mère, c’est donc aussi pour cela que je l’appelle « mémé ». Souvent aussi, on appelle sa grand-mère « mamie ». Pour les grands-pères, on dit souvent « pépé » ou « papi ».
b)
Pendant longtemps (les années 70 et 80 surtout), le mot « paysan » était assez négatif. Mais maintenant, beaucoup de petits agriculteurs préfèrent se dire « paysans ». Il y a même un syndicat agricole de plus en plus important qui s’appelle la « confédération paysanne ».
c) Marie-Thérèse
est née en 1929, elle s’est mariée en 1947.
Remarques de grammaire et de vocabulaire :
1) Je
vais avoir : le verbe « avoir » est au futur proche ici. Marie-Thérèse a encore 78 ans. Si vous voulez réviser le futur proche, consultez par exemple le site Polarfle.
2) À ce moment-là
signifie « à un moment du passé ». Pour dire « maintenant », le synonyme est « en ce moment ».
3) Accoucher =
avoir un bébé, quand le bébé naît (du verbe « naître »).
4) Pas du tout
signifie « absolument pas ».
5) Un biberon =
une bouteille pour faire boire du lait aux bébés.
6) Pas de tout repos
signifie « fatigant », « pas reposant ».
7) dur =
difficile.
8) Ils ont vécu =
c’est le passé composé du verbe « vivre ».
9) Le manque de confort =
quand il n’y a pas de confort.
10) Petit à petit =
« peu à peu », = « progressivement ».
11) Venir de + verbe à l’infinitif :
c’est le passé récent (utilisé quand quelque chose s’est passé peu de temps avant). Si vous voulez réviser le passé récent (ou passé proche), consultez le site Polarfle.
12)
En par-là = « à peu près », « environ » (quand on n’a pas l’information exacte). Mais c’est une expression non standard et un peu régionale.
13) Dans les années 60 =
entre 1960 et 1969.
14) Les revenus =
(ici) l’argent.
Et si vous voulez réviser les temps du passé,
travaillez avec le site Polarfle où il y a des leçons et des exercices sur le passé composé (comme « je me suis mariée », « nous avons découvert » et l’imparfait (comme « nous étions », « nous désirions »).
Remarques de prononciation et sur les manières de parler : - Parfois, Marie-thérèse commence des phrases et ne les termine pas : c’est normal, cette interview n’était pas préparée, donc elle n’est pas sûre de ce qu’elle va dire, elle cherche ses mots.
- * Euh : et quand on cherche ses mots, parfois, on dit « euh ». Ce n’est pas un mot, c’est une habitude de langage.
- ** Quoi : ce mot « quoi » n’a pas vraiment de signification ici. C’est une habitude de langage.

5 commentaires:

Tuong a dit…

Marie-thérèse,elle a du accent different. pas comme les francais standard..
Un peu difficile à écouter mais c'est bien de s'entrainer avec plusieur d'accent ^^
Merci pour tout!

Gabrielle Chort a dit…

Bonjour Tuong !

Je vous félicite, c'est super bien de réussir à entendre les différences d'accents !

Oui, Marie-Thérèse vient du Sud-ouest de la France (de la région de Bordeaux, vous en avez peut-être entendu parler). En général, dans le sud, on prononce plus clairement certaines choses écrites.

Exemple avec le mot "petit" : dans le sud, on dit quelque chose comme [peuti] mais en Belgique, ou dans la partie nord de la France, on entend plutôt [pti].
Ce n'est qu'un exemple, et c'est de moins en moins vrai car, comme partout, avec les médias, les accents commencent à se ressembler partout... Mais pas complètement !

Bonne continuation ! Continuez à vous entraîner avec plusieurs accents diférents...

À bientôt !
Gabrielle.

Daniela Galliussi a dit…

Bonjour Gabrielle!

Je ne peux pas voir l'exercice. Ce n'est pas disponible... Peut-être vous puvez le fixer!

Amitiés!
Micaela

Gabrielle Chort a dit…

Bonjour Micaela,

Merci beaucoup pour votre message, c'est gentil de m'en informer.

Je vais essayer de réparer ça pendant le week-end.

Bien cordialement,

Gabrielle

Gabrielle Chort a dit…

Bonjour Micaela,
Je n'ai pas réussi à remettre l'ancien quiz, donc j'en ai créé un nouveau.
Tout marche maintenant !
Amusez-vous bien !
Gabrielle