BONJOUR ET BIENVENUE SUR LE BLOG GABFLE !




Vous apprenez le français et vous voulez progresser ?

Ce blog est fait pour vous !

Sur GABFLE, il y a des interviews authentiques de personnes francophones, à écouter ou à lire,
des exercices, des remarques de grammaire, de vocabulaire, de prononciation.

Testez ce blog, et laissez des commentaires, ou contactez-moi :



À bientôt !






jeudi 20 février 2014

DOCUMENT AUDIO POUR LE NIVEAU B1 (Mélodine) :




Mélodine parle de sa vie de collégienne !




Mélodine a 14 ans, elle va au collège, l’école après l’école primaire. Vous pouvez entendre sa première interview ici. Dans l’interview suivante, elle parle de son collège en France.







PRÉPARATION À L’ÉCOUTE.

À l’école, à l’université, on étudie des « matières », comme les mathématiques ou les langues. Associez les matières et les activités qu’on fait en classe.













DOCUMENT AUDIO (4 minutes 21) :

Ensuite, écoutez l'interview une première fois, sans faire l’exercice, pour comprendre de quoi parle Mélodine.










Puis, avant d’écouter de nouveau l’interview, lisez ces questions qui vous indiquent quelles informations vous devez comprendre.

1/ En classe de « sixième », en France, on a quel âge ?

2/ Entre la « sixième » et la « troisième », quel est la différence dans le programme ?

3/ Quelles matières préfère Mélodine au collège ?

4/ En cours de technologie, qu’apprend Mélodine en classe ? (2 réponses)

5/ Mélodine compte (espère) gagner le concours régional du cours de technologie. Vrai ou faux ?

6/ Qu’est-ce qu’elle préfère, l’histoire ou l’éducation civique ?

7/ Qu’est-ce qu’elle pense des cours de géographie ?

8/ Dans ses cours de français, que dit-elle sur les « sujets de réflexion » ?

9/ Cette année, dans quelle classe sont les amies de Mélodine ?

10/ Dans certains cours, comment sont les profs ?




QUIZ :

Et maintenant, écoutez encore l’interview et faites le quiz ci-dessous en même temps.




Service offert par Quizz.biz







Le collège Malraux à Amboise un jour de rentrée



TRANSCRIPTION :

Enfin, lisez la transcription (en écoutant l’interview une dernière fois) pour mieux comprendre comment Mélodine s’exprime.




Gabrielle : Et Mélodine, comment ça se passe (1), au collège, est-ce que tu peux nous parler, justement, du collège, en France ?

Mélodine : Alors le collège en France, c’est une école qui est obligatoire et qui se fait juste après l’école primaire. Donc on commence par la sixième, donc on doit avoir à peu près 11 ans (2). Euh, donc après, on passe (3) de la (mieux : « en ») 5e, 4e et 3e et pendant ces années, en fait, le programme est presque le même sauf que (4) chaque année, on le rend un peu plus difficile, on ajoute des choses, on ajoute des choses beaucoup plus compliquées.

Gabrielle : Est-ce qu’il y a des matières qui te plaisent (5) plus que d’autres ?

Mélodine : Oui, alors les matières qui me plaisent (5) le plus et où j’ai des meilleures notes, ce sont les langues, donc l’anglais et l’espagnol et les, les matières que je déteste, c’est les maths et la technologie.

Gabrielle : La technologie ? En quoi ça consiste ? Qu’est-ce que vous faites ?

Mélodine : On apprend à réparer un vélo, à créer une trottinette (6), et en ce moment, on est en train de fabriquer une sorte de petite voiture de course et on va d’ailleurs participer à un concours (7) régional et donc en fait, on est par groupes de quatre. Et… déjà, il va y avoir un concours sur toutes les classes de 3e du collège et les 2 ou 3 meilleurs groupes partiront donc, euh, partiront au concours régional qui se passe je ne sais pas où. Je compte pas gagner le concours donc… Je, je, voilà.

Gabrielle : Tu t’es pas informée plus que ça !

Mélodine : Non.

Gabrielle : Très bien. Et donc ça, tu aimes pas trop la technologie ?

Mélodine : Non, j’aime pas tout ce qui est mécanique… Et enfin, j’aime pas, c’est… j’aime pas !

Gabrielle : Et les autres matières, comme le français, l’histoire, qu’est-ce que tu en penses ? Tu aimes bien ?

Mélodine : L’histoire alors, j’aime beaucoup. En fait, j’aime l’histoire de, de ce qui s’est passé en France, et tout. Dans les autres pays aussi. L’éducation civique, ça m’ennuie (8) un peu même si on est obligés de l’apprendre parce que c’est un peu ce qui se passe tous les jours… Et la géographie, je n’aime pas non plus, parce que je n’aime pas apprendre les cartes. Ça c’est quelque chose que je n’aime pas du tout. Donc voilà.

Gabrielle : Et les cours de français ?

Mélodine : Les cours de français, j’aime bien. J’aime bien, j’aime bien ma, ma prof. Et donc  généralement, quand on aime bien une prof, on aime bien le cours. Mais on fait des sujets de réflexion, donc ce sont des sujets où on doit écrire une soixantaine de lignes et je n’y arrive pas. Mais malgré ça, ma prof me dit de pas perdre espoir donc je, j’aime quand même le français mais ça me bloque et on en fait beaucoup. On en a au brevet (9).

Gabrielle : Ah oui, en plus.

Mélodine : Voilà.

Gabrielle : D’accord. Et aussi, dans ta classe, est-ce que ça se passe bien ? Tu as des copains dans ta classe, ou c’est plutôt dans d’autres classes que tu as tes amis ?

Mélodine : Alors en fait j’ai des amies mais elles sont dans la mienne, dans d’autres classes. En fait nous étions dans la même classe l’année dernière, tout le monde. Et nous avons été chacune répar… réparties dans différentes classes, cette année. Je sais pas pourquoi parce que nous faisons pas du tout de bazar en classe (10). Mais c’est comme ça. Et puis sinon, je m’entends bien avec ma classe (11). Ils sont plutôt tous sympa en fait. Donc j’en ai beaucoup dans ma classe qui étaient dans, dans mon école primaire. Donc que je connais depuis très longtemps. Donc on se parle, on rigole, donc je suis vraiment amie avec toute la classe.

Gabrielle : Tu dirais que dans ton collège, il y a une bonne ambiance quand même ou est-ce que des fois, c’est moins agréable ?

Mélodine : Euh, c’est, c’est dans, dans certains cours où c’est vraiment moins agr… le moins agréable, parce que les profs, certains profs ne se font pas assez respecter, ne sont pas assez durs avec les élèves. Et du coup, c’est… c’est… Il y a vraiment beaucoup de, de bazar et pour se concentrer, c’est pas, c’est pas cool, on peut pas se concentrer en fait. Mais dans le collège, pas, pas particulièrement, non, ça va plutôt bien.

Gabrielle : D’accord. Donc c’est plutôt agréable de, d’être dans ce collège à Amboise.

Mélodine : Oui, oui, c’est, c’est plutôt agréable, oui.

Gabrielle : D’accord, et bien écoute, merci beaucoup Mélodine pour cette…

Mélodine : De rien.

Gabrielle : Pour cette interview. Et je te souhaite bonne chance pour tout, et pour le brevet aussi.

Mélodine : Merci. Eh bien moi, je vous dis merci, ça m’a fait très plaisir. Et donc voilà.

Gabrielle : Je te remercie, bonne continuation !

Mélodine : Merci.




Remarques de vocabulaire et remarques culturelles :
1/ Comment ça se passe = « Comment ça va, qu’est-ce que tu fais ? »
2/ On doit avoir à peu près 11 ans = on a probablement environ (plus ou moins) 11 ans (ici, le verbe « devoir » exprime la probabilité).
3/ On passe : en français, quand on va dans une classe supérieure, on dit « je passe (de 4e) en 5e », par exemple. Les classes du collège : la sixième, puis la cinquième, puis la quatrième et pour finir, la troisième.
4/ Sauf que = excepté que.
5/ Qui me plaisent / qui te plaisent = que j’aime, que tu aimes. On dit : « ça me plait » et pas « je plais ».
6/ Une trottinette : cliquez ici.
7/ Un concours = une sorte de compétition.
8/ Ça m’ennuie = ça ne m’intéresse pas.
9/ Le brevet = l’examen qu’on passe à la fin du collège. Attention : « passer un examen » = le faire (en écrivant ou en parlant) mais « réussir un examen » = avoir l’examen, avoir un résultat positif. Et quand on ne réussit pas un examen, on « échoue à l’examen », on « rate l’examen ».
10/ Nous faisons pas du tout de bazar en classe = « Nous sommes très calmes en classe ». Mélodine est surprise, parce qu’en France, quand certaines classes d’adolescents sont très agitées, on les mélange à d’autres classes l’année d’après.
11/ Je m’entends bien avec ma classe = « j’ai de bonnes relations avec ma classe ».



Mélodine, qui a gentiment accepté de faire cette interview, serait sans doute super contente de savoir d'où viennent les gens qui l'ont écoutée... 
Et si vous lui laissiez un petit commentaire ? (à plus forte raison si vous êtes collégien(ne) vous aussi !!!)
Avis aux profs, voilà une activité d'expression écrite facile à mettre en place ! Vous pouvez aussi laisser des commentaires là : https://www.facebook.com/Gabfle !

Le collège Malraux à Amboise un jour de rentrée

dimanche 9 février 2014

DOCUMENT AUDIO POUR LE NIVEAU A2 (Mélodine) :




Mélodine se présente !



Mélodine habite en France, à côté de la ville d’Amboise. Elle est collégienne, elle va au collège (l’école après l’école primaire). Dans cette première interview, elle se présente, elle parle d’elle et de sa famille.










DOCUMENT AUDIO (2 minutes 23) :

Tout d’abord, écoutez l'interview une première fois, pour comprendre de quoi parle Mélodine.









Puis lisez ces questions qui vous indiquent quelles informations vous devez comprendre.


1/ Quel âge a Mélodine ?

2/ Quel âge a le frère de Mélodine ?

3/ Dans quel domaine voudrait travailler le frère de Mélodine ?

4/ Quelle est la profession de la mère de Mélodine ?

5/ Quelle est la profession du père de Mélodine ?

6/ Qui a 17 ans et demi ?

7/ Quelle profession voudrait faire Mélodine ?

8/ En quelle classe est Mélodine ?

9/ Comment s’appelle l’examen que Mélodine va passer à la fin de l’année ?

10/ À la fin de l’année, qu’est-ce que Mélodine va probablement faire ?




QUIZ :

Ensuite, écoutez encore l’interview et faites le quiz ci-dessous en même temps.







La château d'Amboise, la ville où Mélodine va au collège.




TRANSCRIPTION :

Enfin, lisez la transcription (en écoutant l’interview une dernière fois) pour mieux comprendre comment Mélodine s’exprime.

Gabrielle : Salut Mélodine. Merci d’avoir accepté de faire cette interview. Est-ce que tu peux te présenter, parler de toi ?

Mélodine : Euh (a), donc je m’appelle Mélodine, j’ai 14 ans, je suis au collège André-Malraux (1) et j’habite à Nazelle-Négron, près d’Amboise  (2), dans la campagne.

Gabrielle : Peut-être que tu peux nous parler de, de ta famille. Est-ce que tu as (2) des frères, des sœurs ?

Mélodine : Oui, j’ai un frère, il a 19 ans, il est actuellement, euh, à Sciences Po (3), dans sa première année. Euh, donc il voudrait devenir, certainement, journaliste, ou au moins faire quelque chose dans la politique. Euh, j’ai, une mère, un père, enfin (c), normal, quoi ! (d)  Euh, donc ma mère, elle est secrétaire, non, assistante de direction à l’hôpital de Blois. Et mon père, il est informaticien, ingénieur systèmes et réseaux, donc son métier consiste à réparer les ordinateurs, installer des TBI (4), enfin tout ce qui concerne la technologie actuelle. Et j’ai une chienne, un Husky Sibérien qui a maintenant 17 ans, 17 ans et demi, donc qui est bien vieille. Et donc voilà. (e)

Gabrielle : D’accord. Alors, tu as parlé un peu des, des professions des gens de ta famille ou de ce que voudrait faire ton frère. Toi, est-ce que tu as une idée de ce que tu feras plus tard ?

Mélodine : Alors moi, j’aimerais, euh, déjà faire une Licence (5) d’anglais et d’espagnol. Et après, partir dans un pays étranger où on parle soit l’anglais, soit l’espagnol, pour apprendre le français, justement, aux étrangers. Mais dans un pays étranger pour pouvoir pratiquer une langue étrangère, justement.

Gabrielle : Et alors, tu en es où de ta scolarité, justement ?

Mélodine : Alors pour le moment, je suis en troisième (6), ma dernière année du collège. Et à la fin de l’année, pour pouvoir passer au lycée (7), je vais passer un brevet (8), et donc si je l’ai pas, je peux toujours me rattraper sur ma moyenne de toute l’année. Mais si ma moyenne est trop basse et que je n’ai pas mon brevet, je redouble !

Gabrielle : Et à ton avis, est-ce que tu redoubleras ou plutôt tu vas passer (9) ?

Mélodine : Non, je pense pas, non.

Gabrielle : Non, je pense que tu as des bonnes notes, suffisamment pour passer en….

Mélodine : Je pense (f) aussi.

Gabrielle : Donc tu passeras probablement en classe de seconde sans inquiétude.

Mélodine : Oui,  j’espère ! Mais je pense (f) que oui.






Remarques culturelles :
1/ Collège André-Malraux : c’est le nom d’un écrivain et homme politique du XXe siècle. La majorité des écoles en France portent le nom d’une célébrité.
2/ Nazelle-Négron, près d’Amboise = Nazelle-Négron, à côté d’Amboise : Amboise est une ville moyenne au bord de La Loire. Ce n’est pas très grand mais dans le passé, ça a été la ville des Rois de France. De plus, Léonard de Vinci y a habité et y est mort !
3/ Science Po : c’est une grande école, un peu comme une université. Les gens qui veulent faire de la politique ou du journalisme peuvent aller dans cette école prestigieuse. On l’appelle aussi l’IEP (« Institut d’études politiques »).
4/ UN TBI = un « tableau blanc interactif », un tableau numérique pour les classes, comme un smartphone géant !
5/ Une Licence = un diplôme d’université qu’on prépare en 3 ans.
6/ Je suis en troisième = la dernière classe du collège.
7/ Le lycée = l’école après le collège.
8/ Le brevet = l’examen à la fin du collège.
9/ Est-ce que tu redoubleras ou plutôt tu vas passer ? : « redoubler » = refaire une classe si on n’a pas de bonnes notes (« une bonne moyenne ») et « passer » = aller dans la classe supérieure. Le redoublement est une pratique courante en France. C’est pour aider les élèves à avoir de meilleures notes. Mais les élèves détestent redoubler !


Remarques sur la prononciation et les habitudes de langage :
a/ Euh : On dit souvent « euh » en français quand on commence une phrase ou quand on cherche ses mots. C’est une habitude de langage très courante.
b/ Tu as : On prononce « t’as », c’est une prononciation informelle très courante.*
c/ Enfin : Pour faire une précision ou résumer une idée, on dit souvent « enfin » mais on prononce presque « ‘fin » !
d/ , quoi ! : Ce « quoi ! » est une expression qui n’a pas de signification, c’est une exclamation habituelle en fin de phrase !
e/ Et donc voilà. : Pour finir une phrase, on dit souvent « voilà. »
f/ Je pense : Quand on parle un peu vite, on dit « ch’pense » !