BONJOUR ET BIENVENUE SUR LE BLOG GABFLE !




Vous apprenez le français et vous voulez progresser ?

Ce blog est fait pour vous !

Sur GABFLE, il y a des interviews authentiques de personnes francophones, à écouter ou à lire,
des exercices, des remarques de grammaire, de vocabulaire, de prononciation.

Testez ce blog, et laissez des commentaires, ou contactez-moi :



À bientôt !






jeudi 26 mars 2009

DOCUMENT AUDIO pour le niveau A2 (Aurélie) :

Aurélie raconte son week-end en Provence !




J’ai déjà interviewé Aurélie plusieurs fois dans mon blog. Elle a 28 ans, elle travaille comme documentaliste et elle a toujours des choses intéressantes à raconter, comme son week-end dans le sud de la France par exemple.







PRÉPARATION AVANT D’ÉCOUTER
Pour commencer, vous pouvez faire cet exercice de vocabulaire sur les activités de loisirs.





DOCUMENT AUDIO :
Avant d’écouter l’interview d’Aurélie, lisez ces questions pour savoir quelles informations vous devez entendre.


Comment Aurélie est-elle allée à Aix en Provence ?
Comment était le week-end d’Aurélie ?
Qu’est-ce qu’elle a fait le samedi après-midi ?
Qu’est-ce qu’elle a fait le samedi soir ?
Où habite Aurélie ?
Qu’est-ce qu’elle a fait le dimanche ?

Écoutez maintenant le document audio, deux fois ou plus (1 minute 15).





EXERCICE :
Pour chaque question, choisissez la réponse correcte.






TRANSCRIPTION :
Après l'exercice, lisez la transcription et les remarques pour apprendre le vocabulaire et comprendre les prononciations.


Alors (a) la semaine dernière, je suis allée (b), euh (c), je suis allée en week-end dans le sud de la France, à Aix-en-Provence. Donc (d) je suis partie le, le vendredi soir en train, on est arrivé un peu tard. Euh, le… donc ça a été un week-end assez chargé (1), on a fait, euh, deux journées assez sportives. Euh, le samedi, on est allés, euh, près de (2) Marseille, à Cassis, où on a fait, euh, du kayak sur mer, donc euh, donc on était un groupe de, de six personnes, on est allés se promener donc, euh, sur mer dans différentes calanques (3) donc c’est, c’est des endroits assez, assez magiques. Et euh, et donc on est rentrés, euh, le soir, on a fait, euh, une soirée sur, sur Aix-en-Provence. Donc on a profité un peu des cafés et euh, et du beau temps, parce que c’est vrai que dans le sud, il fait chaud et c’est, c’est plutôt agréable quand on vient de Paris. Et, euh, donc voilà (e) et le, le dimanche, du coup (f), on est allés faire une randonnée donc sur, à la montagne Sainte Victoire, donc c’est une montagne qui est assez célèbre (4) parce qu’elle a été peinte par Cézanne* notamment (5), donc on a fait, euh, une bonne… une bonne promenade, euh, qui nous a bien fatigués, pour, pour partir en fait à Paris le, le soir même. Donc euh, donc voilà : un week-end bien rempli (6), et, euh, pour reprendre le travail dès (7) le lundi !




Remarques sur la prononciation et les habitudes de langage :
Alors : souvent, quand on commence une explication, on dit « alors ».
Je suis : ici, on entend « chui ». C’est une prononciation habituelle quand on parle un peu vite.
Euh : on dit souvent « euh » quand on hésite, quand on cherche un peu ses mots. C’est une habitude de langage !
Donc : souvent, on utilise aussi donc pour commencer une explication (comme « alors »). Mais normalement, « donc » est un mot pour présenter une conclusion, exemple : « Vous étudiez le français avec Gabfle, donc vous allez progresser ! ».
Donc voilà : mais quand on dit « donc voilà », c’est plutôt pour finir une explication.
Du coup : normalement, « du coup » = « donc » (conclusion). Mais ici, c’est plutôt une habitude de langage, pour chercher ses idées.

Remarques de vocabulaire :
1) Assez chargé = assez bien occupé.
2) Près de = à côté de, à proximité de, pas loin de.
3) Une calanque = une formation géologique, au bord de la mer, quand la mer entre un peu dans la terre. Regardez les photos en bas, ce sera plus simple à comprendre… Ce sont des photos prises par Aurélie !
4) Célèbre = connu(e), renommé(e).
5) Notamment = en particulier, particulièrement.
6) Bien rempli = bien occupé.
7) Dès = à partir de (sans attendre).

Remarques culturelles :
La Provence est une région qui correspond à une partie du Sud-est de la France. Mais attention, c’est différent du mot « province ». La province, c’est tout un pays à l’exception de la capitale. Exemples : Aurélie habite à Paris, dans la capitale de la France. Moi, j’habite en province, dans une petite ville qui s’appelle Amboise. Aurélie a passé le week-end en province : elle est allée en Provence.
*Cézanne : c’est un peintre français, qui est né en 1839 à Aix-en-Provence et qui y est mort en 1906. Vous pouvez lire l’article de Wikipedia sur Cézanne, en français (bien sûr !), qui le présente et voir ci-dessous une photo d’un de ses tableaux représentant la montagne Sainte-Victoire :





Un des tableaux de Cézanne






La montagne Sainte-Victoire photographiée par Aurélie




Les photos des calanques prises par Aurélie :






vendredi 6 mars 2009

DOCUMENT AUDIO pour le niveau B2 (Stéphane) :

Stéphane parle des financiers…




Stéphane a une trentaine d’années. Il vit en région parisienne. C’est quelqu’un qui aime bien cuisiner et qui est très créatif, même quand il parle…







EXERCICES DE COMPRÉHENSION ORALE :
Cette interview de Stéphane est quelque peu originale... Je vous propose de l’écouter une première fois pour cerner les idées globales et l’esprit de l’interview. Puis vous pourrez l’écouter de nouveau pour comprendre plus de détails.



1) COMPRÉHENSION GLOBALE :

Questions.
Lisez d’abord ces questions de compréhension globale.


1) Sur quel fait de société actuel se base Stéphane pour développer son histoire ?
2) Que fait en fait Stéphane dans cette interview ?
3) Quel ingrédient n’est pas présent dans la recette ?
4) Selon Stéphane, en quelle année l’interview a-t-elle été faite ?
5) Selon vous, dans quel état d’esprit Stéphane répond-il à cette interview ?


Document audio.
Puis écoutez le document (3 minutes 07).






Exercice 1.
Ensuite, faites le quizz n°1.







2)COMPRÉHENSION DÉTAILLÉE :

Questions.
Lisez d’abord ces questions pour savoir quelles informations relever.


1) Quelles sont les savoir-faire de Stéphane en pâtisserie, selon lui ?
2) Dans quel domaine travaille Stéphane ?
3) Pourquoi Stéphane ne donne-t-il pas tout de suite la recette des financiers ?
4) Selon Stéphane, qu’ont vécu les financiers vers 2008 ?
5) Toujours selon lui, qu’ont dû faire les financiers après 2009 ?
6) Qui est « Jean Robert » ?
7) Sous quelle forme doivent être les blancs d’œufs ?
8) Combien de temps doivent cuire les financiers ?
9) Sur quelle température faut-il régler le four ?

Document audio.
Puis écoutez le document (3 minutes 07).






Exercice 2.
Ensuite, faites le quizz n°2.







TRANSCRIPTION :
Enfin, vous pouvez lire le texte de l’interview et les remarques pour mieux comprendre Stéphane.

Gab : Stéphane, tu te débrouilles (1) particulièrement bien en pâtisserie, et tu m’as parlé tout à l’heure de la recette des financiers. Est-ce que tu pourrais l’expliquer ?
Stéphane : Alors, tu as raison Gabrielle, je me débrouille extrêmement bien en pâtisserie. Je suis un spécialiste. D’ailleurs, je travaille dans la finance donc le financier, c’est un gâteau que je réussis, euh, forcément (2) très bien.
Gab : Logique !
Stéphane : Alors, euh, le financier, d’abord, il faut savoir ce que c’est. C’est un petit gâteau et c’est pas du tout un… bonhomme (3) qui travaille dans la finance, hein, c’est un petit gâteau qui se fabrique de manière extrêmement simple. Alors, je vais vous donner la recette, hein, mais bon, on va parler de la genèse (4) du financier car c’est quand même quelque chose de … ben il est toujours important de savoir ce qu’on fait avant de le faire. Donc euh, le financier, alors, aux origines, le financier c’est un monsieur qui travaillait à la Bourse, et qui, euh, dans les années 2008, a bu la tasse (5). Depuis (il avait plus de boulot (6)), les banques ont coulé (7), euh, en 2009, euh, l’économie mondiale a fortement changé, et euh, les financiers n’ont plus trouvé de travail, donc, et euh, ont dû se recycler (8). Et ils sont devenus pâtissiers. Et à ce moment-là, donc, en 2009, et à partir de 2009 et dans les années qui suivent, hein, 2010-2011, euh, un certain Jean Robert a créé un petit gâteau, euh, qu’il a appelé le « financier » puisque c’était son ancien métier et qu’il a décidé de, de, ben, euh, dans son… enfin, quand il s’est recyclé et qu’il est devenu pâtissier, a appelé son, ce nouveau gâteau, le financier. Alors ce gâteau est extrêmement simple donc, comme je le disais tout à l’heure, euh, il se compose de cinq éléments, cinq éléments, alors les éléments principaux sont : le beurre, la farine, la poudre d’amandes, le sucre et les blancs d’œufs. Alors, les blancs d’œufs, euh, les blancs d’œufs, c’est la moitié de l’œuf, enfin, pas tout à fait la moitié, le tiers de l’œuf, parce qu’il faut enlever la coquille et le jaune. Euh, vous mélangez tout ça, hein, en prenant bien soin évidemment de faire des blancs d’œufs pas battus en neige (9) mais mousseux. Vous mélangez tout ça, vous le mettez dans un moule à financiers puisque maintenant, on en trouve partout, hein, puisqu’en 2015, c’est assez répandu.
Gab : Donc nous sommes en 2015 ?
Stéphane : Bien sûr.
Gab : Ah oui.
Stéphane : Et euh, [rires] le… donc je dis, vous mettez, vous répartissez le… car le financier est un petit gâteau, donc il faut pas, quelques centimètres de long, hein, 7-8 centimètres à tout casser sur, euh, deux centimètres d’épaisseur et, euh, 1 centimètre et demi de large. Euh, vous, donc lorsque vous avez mélangé tous les ingrédients, vous les mettez à cuire pendant une quinzaine de minutes à un four à température moyenne (180 degrés) et ça vous donne un bon financier qui permet d’oublier la crise ! Voilà.
Gab : Merci Stéphane, c’était brillant.
Stéphane : Mais je vous (sic) en prie Gabrielle. À bientôt.
Gab : À bientôt.

Remarques de vocabulaire :

1) Se débrouiller = réussir habilement à faire quelque chose (surtout dans des situations délicates ou peu évidentes).
2) Forcément = par une conséquence inévitable, logiquement.
3) Un bonhomme = un individu, un homme (terme un peu familier). « Bonhomme » désigne aussi un personnage, c’est un terme également utilisé par les enfants. Un enfant peut « dessiner des bonshommes », « faire des bonshommes de neige ».
4) La genèse : ce mot désigne à l’origine la création du monde mais ici, il s’agit bien sûr de la manière dont une chose se forme, se développe.
5) Boire la tasse = cette expression signifie « boire involontairement de l’eau en se baignant » mais ici Stéphane l’utilise de manière imagée pour parler des problèmes économiques, des échecs personnels.
6) Le boulot = (mot familier) le travail.
7) Couler = (sens imagé) faire faillite, se ruiner.
8) Se recycler = se reconvertir (professionnellement), changer de métier. On parle de « recyclage » et de « reconversion ».
9) Battre les œufs en neige = les fouetter longtemps pour obtenir une consistance solide.

Remarques culturelles :

Vous trouverez l’origine de la recette des financiers sur le site Internet Marmiton, un excellent site avec énormément de recettes de cuisine.



Vous avez un peu de temps libre ? Vous êtes gourmand(e) ? Pourquoi ne pas fabriquer des financiers ?
Il existe plusieurs variantes de cette recette. Vous en trouverez une en vidéo sur le site Notre famille

ou sur le site Goosto.